Bon jour ! Aujourd’hui, dans la vidéo qui suit, après une courte introduction, j’ai confié la lecture de mon article à mon robot préféré. Outre des raisons de gestion du temps, je sors d’un épisode de pharyngite qui s’est transformé en petit rhume, depuis la semaine dernière. C’est vous dire à quel point le sujet est brûlant pour moi, dans tous les sens du terme ! Je vous assure que l’histoire se termine bien et que je vais de mieux en mieux !

La voix, un outil de communication multidimensionnel

L’un des outils de communication parmi les plus importants est notre voix, qui nous permet de nous adresser aux autres et de faire passer nos messages, lorsque c’est possible. Evidemment, je ne parle pas ici aux personnes qui souffrent de mutisme ou de surdité, car c’est encore un autre sujet.*

Ecoutez la version audio ici : La voix, outil de communication multidimensionnel

Mais saviez-vous que votre voix reflétait plutôt bien votre personnalité ? En effet, pour quelqu’un d’expérimenté, la voix donne des repères sur notre culture, sur notre capacité à nous calmer,  notre état émotionnel (calme, confiance, anxiété, impatience, …), notre capacité d’écoute, notre niveau d’énergie, et à un niveau basique, notre santé physique ! Et bien que j’aie choisi l’image d’une jeune femme qui chante, je traite ici de la voix parlée.

Et pourtant, combien de fois la négligeons-nous ? Comme je l’ai rapidement expliqué dans ma conférence TEDx, notre voix nous parle ! A l’heure où notre santé mentale, physique et sociale apparaît si préoccupante et onéreuse, il serait peut-être temps de l’écouter. Je dois avouer que je n’ai que très peu partagé cette conférence pour de multiples mauvaises raisons. Cependant, j’ai encore eu quelques prises de conscience récemment. Voilà pourquoi j’ai décidé de reparler de ce sujet très important.

En portant attention à votre voix, vous saurez détecter :

-les problèmes de posture et tous ceux qui y sont associés (maux du dos, troubles digestifs, troubles du sommeil, …)

-les problèmes respiratoires et tous ceux qui y sont associés (stress chronique, troubles ORL fréquents, …)

-les problèmes émotionnels et tous ceux qui y sont associés (stress, anxiété, angoisse, dépression, troubles relationnels, …).

La voix, les effets et les causes.

En 2017, après que j’aie quitté mon métier d’orthophoniste libérale, où je pratiquais les rééducations vocales avec succès, je me suis intéressée au coaching oratoire et à ceux qui le pratiquaient. J’ai entendu des conseils sur ces facteurs qui font la voix : variations de la hauteur, du rythme et de l’intensité, des conseils sur la posture, comme ouvrir les bras, ouvrir le torse, etc. …

Je crois cependant qu’il faudrait d’abord chercher plus d’authenticité avec soi-même avant de chercher à maîtriser ces paramètres. En effet, dans une communication normale, c’est ce qui se passe à l’intérieur qui détermine ce qui se passe à l’extérieur. C’est le même principe enseigné à l’école d’acteurs Actor Studio où l’acteur va chercher des émotions qui s’exprimeront ensuite plus naturellement et plus authentiquement dans son jeu.

Ainsi, on évitera de prendre volontairement des poses et de faire des inflexions de voix qui vont sonner faux ou nous donner un comportement un peu robotique, dénaturé et compassé, pour revenir à quelque chose de plus fluide et naturel. Partir de la cause pour arriver à l’effet.

Par ailleurs, il ne s’agit pas que de se « servir » de sa voix pour étudier, passer un concours ou travailler, mais de bien gérer sa santé en tenant compte des précieux indices donnés par notre voix. Comme je l’ai déjà dit plus haut, celle-ci est déterminée par plusieurs facteurs : rythme, prosodie, timbre et intensité, eux-mêmes déterminés par nos émotions et notre personnalité.

Dans mon approche du coaching vocal et de la communication, nous n’utilisons pas ces indices pour « manipuler » les autres (en commençant par nous tromper nous-mêmes), ni les convaincre de quoi que ce soit, mais nous en tenons compte pour mieux prendre soin de nous-mêmes, mieux communiquer avec nous-mêmes, avec authenticité et enthousiasme, ce qui par conséquent va nous permettre de mieux communiquer avec les autres. Lorsque nous sommes clairs avec nos propres intentions, le message passe mieux, et nous sommes alors certainement plus convaincants pour notre cible.

Je rappelle ici que J.O.I.E. est un acronyme pour JE et JEU, Orthophonie, Interactions et Enthousiasme. J’en parle plus en détail sur la page Communication.

Des indices de santé qui doivent nous alerter

Aussi, pour ces raisons de santé mentale, physique et sociale, plusieurs indices devraient nous alerter. Comme pour tout autre symptôme, au lieu de ne prendre que des cachets ou autres médications pour les résorber rapidement sans les écouter, soyons plus attentifs car plus tôt nous aurons écouté notre voix, moins les conséquences seront graves. Je vous parle de mon point de vue d’orthophoniste ayant exercé pendant 29 ans, moi qui ai trop souvent été témoin de troubles post-opératoires (ex. blessures de la thyroïde) voire, dans les plus graves des cas, de résection des cordes vocales ou d’opérations encore plus invasives, dans le cadre de cancers de la gorge et/ou de la langue.

Ces indices sont :

-maux de gorge, troubles inflammatoires, angines, laryngites, pharyngites

-raclements de la gorge, toux et rhumes fréquents

-fatigue vocale, dysphonie et aphonie récurrentes

-voix trop faible

-voix trop forte

-voix trop aigüe ou trop grave

-voix enrouée, serrée, rauque, granuleuse, chevrotante, etc.

-difficulté à moduler la voix

-débit trop lent ou trop rapide

-difficultés respiratoires pendant la parole (apnée, souffle court, …). Entre parenthèses, on peut très souvent entendre les inspirations forcées et superficielles chez de nombreuses personnes lorsqu’elles prennent la parole (commencez à y faire attention !). En lien avec cette mauvaise gestion respiratoire, la voix s’enroue au cours de la prise de parole avec raclements de la gorge fréquents. Ex. Conférence https://youtu.be/7uTusexAr7s (LIP/PC2S, UGA) à partir de 56 minutes (deuxième intervenant). On voit bien l’évolution de la voix sur 25 minutes, avec cette particularité respiratoire haute très marquée, très forcée et mauvaise pour les cordes vocales. Vous en profiterez pour écouter une conférence sur la gestion du stress par la cohérence cardiaque. Le premier intervenant, Charly CUNGI, utilise et recommande le même logiciel que j’utilise désormais depuis que je me suis formée avec l’Institut HeartMath dont il parle dans la conférence (et qui a développé le concept et les techniques de cohérence cardiaque avec une emphase sur la gestion des émotions).

-tensions de la mandibule, bruxisme

Par ailleurs, on retrouve souvent des signes cliniques associés :

-tensions au niveau du cou, des épaules et du dos de manière générale

-troubles digestifs

-troubles du sommeil

-maux de tête

-acouphènes

A vrai dire, ces problèmes de voix sont tellement négligés qu’ils passent inaperçus alors qu’ils touchent une grande majorité de la population. Dans ce cas, est-il étonnant que la santé soit si malmenée et que le sujet de la santé soit encore si prégnant dans notre société ?

Exemples :

– En Septembre 2022, J’ai rencontré une formatrice qui se raclait souvent la gorge et disait ne pas trop pouvoir porter sa voix. En parlant avec elle, elle m’a confirmé souffrir d’aphonies de temps en temps et beaucoup trop souvent, vu sa profession. Je lui ai alors conseillé d’aller consulter une phoniatre. Elle avait déjà consulté son médecin traitant à plusieurs reprises mais jamais elle n’avait entendu parler de « phoniatre » !

-Encore plus récemment (Décembre 2022), j’ai conversé avec une autre formatrice qui elle aussi, rapportait de fréquents épisodes de dysphonie et d’aphonie.

Pour tout vous dire, j’ai parfois l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, tant ces connaissances me semblent évidentes. Cependant, il est clair que c’est encore loin d’être le cas, d’où cet article.

La prise en charge de la voix et la prévention santé par la gestion du stress. Les bénéfices du travail vocal.

De ce fait, lorsqu’on regarde la longue liste des signaux liés aux problèmes vocaux, on peut aisément comprendre comment la voie de la voix peut aider à prévenir de nombreux troubles de santé. De manière très logique, voici les bénéfices que l’on peut tirer d’un travail sur la voix, à titre préventif comme à titre curatif :

-bonne gestion respiratoire avant, pendant et après la parole, c’est-à-dire toute la journée !

-bonne gestion du stress

-réduction voire élimination des effets du stress, qu’ils soient physiologiques ou d’ordre mental.

-meilleure communication personnelle et interpersonnelle

Pour ma part, lorsque j’ai mis en pratique ces quelques clés, j’ai pu éliminer les angines à répétition, les insomnies et leurs effets néfastes, les maux du dos, les troubles de la peau (boutons de fièvre, eczéma, etc.) et au fur et à mesure de l’approfondissement de ma compréhension, j’ai pu regagner en énergie vitale, mieux gérer mes émotions et mon poids, mes relations humaines, etc. C’est véritablement un outil multidimensionnel !

Que faire ?

« Ce que vous évoquez dans cet article me parle. Que dois-je faire ? »

Eh bien, tout dépend de l’intensité du problème. Cependant, selon mon expérience, tous ces signes sont en lien avec un trouble de la communication personnelle et interpersonnelle et tous doivent être traités car ils impactent la santé mentale, physique et sociale, à plus ou moins grande échelle et à plus ou moins long terme.

Si le médecin peut vous aider à gérer vos douleurs ou gênes de l’instant, ne négligez pourtant pas d’aller chercher les causes sous-jacentes à ces problèmes, car il y en a toujours : ils ne tombent pas du ciel ! Et surtout, la bonne nouvelle est que vous pouvez y remédier avec de bonnes pratiques.

Consultez donc d’abord votre médecin ou votre ORL et encore mieux, un.e phoniatre (médecin spécialisé dans la voix). Vous saurez alors s’il existe des signes cliniques (ex. inflammation, nodules, etc.).

En tous les cas, si vous souffrez de troubles fonctionnels qui auront causé ces troubles cliniques, il vous appartiendra de corriger ces fonctions (gestion de votre respiration, posture, pose de la voix, émotions, et synergie entre ces systèmes) afin de rétablir et maintenir l’équilibre vocal.

Pour ce faire, vous pourrez vous adresser à un.e orthophoniste ou à un coach ou thérapeute vocal avec qui vous pourrez visiter tous ces aspects et mieux comprendre votre système vocal. Sachez toutefois que cela pourra impacter votre personnalité et votre vie.

Exemples : Lors d’une rééducation vocale avec une femme mariée, qui avait tendance à mal respirer et à avoir la voix faible, lorsqu’il a été question de s’affirmer, elle a choisi de cesser sa rééducation car elle s’est rendu compte que cela allait changer la dynamique de son couple. Que se passerait-il si elle commençait à dire non ?

A contrario, j’ai également travaillé avec une professeure d’école qui n’arrivait pas à s’affirmer devant ses élèves de primaire. Elle était plutôt grande, sportive et musclée. Pourtant, sa voix était toute douce et faible. Et lorsqu’elle voulait se faire entendre, elle criait et se cassait la voix. En peu de séances, une fois qu’elle a eu compris certains aspects (en tant que psychothérapeute, j’insiste beaucoup sur les aspects émotionnels de la voix, et pourtant, sans forcément en parler ni raconter le passé, etc.), elle savait utiliser sa voix projetée et se faire entendre avec autorité, sans crier mais en parlant fermement. Elle était ravie d’avoir trouvé un outil pour affirmer sa véritable personnalité !

Une autre de mes patientes, femme au foyer, a fini par apprendre à dire non à ses enfants et à ne plus ramasser leur linge qui trainait dans la maison. Désormais, tout ce qui trainait et ne serait pas dans le panier à linge ne serait pas lavé. Par conséquent, elle n’avait plus à crier et à s’abîmer la santé ! Ses enfants ont vite compris le nouveau système et étaient bien contents de ne plus avoir une maman qui criait tout le temps !

A retenir : Lorsque vous acceptez de changer et d’écouter vos propres besoins, vous donnez aux autres l’opportunité d’en faire de même pour vous et pour eux-mêmes.

C’est cela, écouter et respecter sa voix.

Et vous dans tout cela ?

Que ce soit pour vous ou pour un enfant, les modalités sont les mêmes. Dans ma méthode, il s’agira surtout de déterminer pourquoi arrive le problème de voix, d’autant plus que du côté médical, on n’aura rien trouvé d’inquiétant ; autrement dit, il s’agira de savoir ce que nous dit la voix, surtout dans ces premiers stades de dysfonctionnement.

Il est bien sûr possible d’aborder des aspects techniques, que l’on peut tout à fait travailler en ligne (posture, respiration, …) mais je n’oublie jamais de chercher et traiter la cause qui produit l’effet. De manière logique, plus je traite le problème dans ce sens (de la cause vers l’effet), plus les résultats sont rapides.

En général, l’approche est multiple et le problème à résoudre est toujours relié à une certaine forme de stress.

Etant donné que le stress est un grand indicateur et facteur de dysfonctionnements et de maladies existantes ou futures, nous avons tous intérêt à nous intéresser aux premiers signaux d’alarme de notre voix, qui réagit directement au stress.

C’est pourquoi je traite toute rééducation vocale comme une prise en charge psychothérapeutique à part entière, en incluant tous mes outils (orthophonie, relaxation, cohérence cardiaque, gestion des émotions, coaching, etc.).

Une bonne rééducation vocale, c’est surtout apprendre à faire moins d’effort pour obtenir plus de résultat, dans le respect de soi et des autres. Ce qui implique de savoir s’affirmer et mieux communiquer.

Le travail vocal, c’est pour qui ?

Un travail sur la voix et la communication, c’est pour :

-tous ceux qui utilisent leur voix dans leur pratique professionnelle (formateurs, éducateurs, conférenciers, poste à responsabilité, etc.) et qui, avant et au-delà de la performance oratoire, recherchent avant tout l’authenticité et le naturel, une bonne communication personnelle et interpersonnelle, ainsi qu’une bonne gestion de leur santé mentale, physique et sociale. Cette voix bien gérée participe au charisme de tout individu, et particulièrement dans la sphère professionnelle.

-les chefs d’entreprise soucieux de la santé de leurs collaborateurs dans le cadre de la RSE ou d’une démarche de prévention santé.

-les particuliers (enfants, adolescents et adultes) qui connaissent certains troubles plus ou moins graves de la voix et qui veulent prendre soin de leur santé dès les premiers signes de dysfonctionnent, ou à titre préventif.

Et maintenant, que fait-on ?

Figurez-vous que je n’ai pas encore tout dit ! Si vous êtes un organisme professionnel et que vous y trouvez un intérêt, je reste à votre disposition pour une conférence à ce sujet. Il vous suffit de me le communiquer par tout moyen qui vous conviendra et je me ferai une joie de vous répondre !

Trêve de discours ! Si ce programme vous intéresse et vous plaît, je vous offre une séance d’un quart d’heure pour en discuter de vive voix. Vous pourrez ainsi m’expliquer votre pourquoi et ensuite décider si je suis la personne qui pourra vous aider à résoudre ce problème de voix et de communication, que ce soit pour vous-même, pour votre enfant ou vos collaborateurs.

Utilisez le formulaire de contact ci-dessous et nous prendrons un rendez-vous téléphonique ou par visio-conférence (Skype ou Zoom).

A bientôt,

Nadège COMPPER, Coach en Expression de J.O.I.E. (orthophoniste, sophro-relaxologue, art-thérapeute, coach en Principes du Succès).

Qui suis-je ?

Pour la petite histoire, à la fin de mes études d’orthophonie à l’Ecole de Marseille La Timone, lorsque j’ai effectué un stage dans le service ORL, on m’a confié une rééducation vocale pour un enfant de 3 ans qui présentait des kissing nodules (deux nodules face à face sur les cordes vocales). Ma maitresse de stage a été fort étonnée de voir les progrès rapides de cet enfant, alors que l’on considérait cette rééducation comme difficile, d’autant plus avec un enfant aussi jeune. C’était en 1988.

Or, avec moi, cela avait été facile et efficace. Pourquoi ? Je n’avais pas du tout utilisé les méthodes courantes et classiques (vocalises, etc.). J’avais 22 ans, mais j’avais déjà compris le lien entre les émotions et la voix et surtout, j’aimais jouer. Les enfants aussi ! Nous avons donc joué avec notre voix et effectué des exercices naturels comme des jeux de bouche et de voix et, avec la bonne coopération des parents, le problème a vite été réglé.

Ensuite, j’ai travaillé en tant qu’orthophoniste libérale pendant 29 ans. Ma particularité était que… lorsque j’étais jeune, je souffrais de maux de gorge et d’angines assez fréquemment ; j’avais des maux de la nuque, des maux du dos, des troubles digestifs et j’en passe ! J’étais une grande stressée et angoissée pour diverses raisons que je ne connaissais pas toujours consciemment. Mais j’étais aussi déjà auteur-compositeur-interprète depuis ma jeunesse et avec mon travail, je continuais de me développer et d’étudier pour mieux comprendre mon corps, ma voix, mes émotions et tutti quanti… C’est ce qui m’a permis et me permet encore de comprendre mes patients/clients et c’est devenu comme un sixième sens. J’ai l’impression de pouvoir « lire » les voix (et j’y inclus la mienne, car notre voix évolue avec nous tout au long de la journée et de notre vie !). Voir diplômes et formations.

Le sujet de la voix est très riche et passionnant. C’est un véritable sujet et une voie de joie pour moi !

Ma voix conte !

Si vous êtes intéressé.e par une prise en charge de votre situation vocale, sentez-vous libre de me contacter pour qu’on en discute. Cela peut être utile à titre individuel ou pour tous vos collaborateurs. Le nombre de séances se sotie entre 1 et 5 en phase préventive. Vous l’aurez compris, cela peut vous éviter bien des désagréments.

Si l’atelier « Ma voix conte » que je prépare vous intéresse, veuillez répondre aux questions du sondage en suivant le lien ci-dessous ou en cliquant sur l’image (j’utilise le tutoiement dans ce sondage) :

Je participe au sondage pour l’atelier « Ma voix conte ».

Coaching voix et communication pour enfants et adultes

« The movement for freedom is strong, and we are going to continue to build up our strength. » (Le mouvement pour la liberté est fort, et nous allons continuer à renforcer notre force.) Dr Simone GOLD (après sa libération, elle avait été détenue pour avoir défendu les droits de se faire soigner comme on en a envie aux US).

« BREAKING : Un juge de New York vient d’ordonner la réintégration de tous les employés non vaccinés licenciés de la ville de New York, ordonne le paiement d’arriérés, déclare que l’État a violé les droits, a agi de manière arbitraire et capricieuse, et note :

« Le fait d’être vacciné n’empêche pas un individu de contracter ou de transmettre le Covid-19. » (25.10.2022).

Si ce n’est pas énorme, ça, après tout ce que nous avons enduré !!!

Depuis le tout début, en 2020, j’avais écrit un article intitulé « Le plus grand canular sanitaire » (malheureusement, les vidéos sur Youtube ont été censurées…). Si vous écoutez la conférence du Pr Perronne (lien plus loin, vous verrez que certains parlementaires pensent évidemment la même chose). Chez moi, nous avons tenu bon mais combien de personnes se sont trouvées enfermées dans ces obligations, au détriment de leur santé ?

La bonne nouvelle est que la vérité arrive en haut de l’escalier. Le courage, la patience et la persévérance sont des vertus importantes lorsqu’on veut défendre la vérité et les droits de l’homme.

La freelanthropie s’étend partout. Saute dans le mouvement car c’est notre meilleur avenir !

3 Your Mind, libère ton esprit, libère ta vie ! (Tu peux encore contribuer jusqu’au 31 Octobre).

Photo de Gladson Xavier sur Pexels.com

Regarde l’arrivée du Dr Gold à une réunion VIP, après sa libération.

J’ai partagé plusieurs articles à ce sujet ces dernières années (fais des recherches sur le blog). J’ai fini par revenir à mes sujets préférés, la joie et la communication et mes autres créations (livre sur la jeunesse éternelle, le jeu 3 Your Mind, etc.). Cependant, je continue de me tenir au courant de ce qui se passe au front et en coulisses. C’est l’une des bases de la freelanthropie ! Sais-tu par exemple, que le Pr PERRONNE a été entendu au Parlement Européen et complètement blanchi ? Depuis le début, il s’est battu pour faire valoir la vérité et les droits de l’homme. Ses arguments ont toujours été sourcés et documentés, et par conséquent infaillibles car c’est un expert dans son domaine.

C’est sûr que se renseigner prend du temps et qu’on ne peut pas regarder à la fois Netflix et autres divertissements faits pour nous divertir…, et écouter les informations des sources sûres, mais c’est un choix ! Lequel as-tu fait, toi ?

Joyeux week-end,

Nadège

P.S. Je suis fière d’être une freelanthrope et d’avoir contribué à ce que la liberté et la vérité soit respectées !

« Le but de la vie est de vivre sa vie ».

Nadège COMPPER.

Etonnamment, cette citation est de moi. Tu ne la trouveras pas sur Google, pas encore. Maintenant oui. 🙂 Evidence ?

A 56 ans, après de longues années d’errance (certains qui me connaissent et m’ont vue par-ci par-là, errant dans les réunions de réseautage, quelques formations aussi, sans jamais me poser quelque part, comprendront mes propos… ), J’arrive enfin au bout de ce tunnel.

Cependant, je n’ai pas perdu de temps. A rencontrer les autres, à se confronter, de pitch en pitch, de mal-aises en mal-aises, mais aussi de joies en joies, on finit par se rencontrer…

« Le but de la vie est de vivre sa vie ». Cela signifie que si l’on laissait à l’enfant le droit de grandir tel qu’il est formaté au plus profond de lui-même, à sa sortie d’usine, au lieu de vouloir le tordre et de le transformer en OGM, à coups de cris, de brimades, d’abus de toutes sortes, et j’en passe, il s’épanouirait et serait très heureux très vite, car il ferait ce qu’il est censé faire. Et sa vie joyeuse servirait le bien de la communauté.
Cependant, je sais aussi que tout est parfait et que les aventures d’une quête permettent au héros de grandir au moment où il se découvre et découvre la vie, les perles de la vie.

Tant que je croyais que j’étais ici pour soigner, pour éduquer, pour coacher, pour aider, je me perdais. Tous ces personnages faisaient partie de moi mais n’étaient pas moi.

Et si je n’étais « qu’une » fleur, poussée sur le chemin, destinée à flétrir mais au long de sa courte destinée, même si aucun promeneur ne passait pour l’admirer, elle avait vécu sa vie et déployé ses pétales, diffusé son parfum, nourri les abeilles et les papillons, et surtout, si en mourant, elle avait rendu à la Terre ce qu’elle lui avait donné, pour ensuite poursuivre son chemin sur un autre plan, poursuivre le but de sa vie, vivre sa vie éternelle dans d’autres aventures, jusqu’au bout incommensurable et infini…

Vis ta vie et au passage, attrape les perles de ta vie. Na’Sara LIGHT.

P.S. Au long de mon parcours, j’ai créé un jeu qui stimule la joie, le jeu 3 Your Mind. Soutiens mon projet en cliquant sur le lien ci-dessous. Merci ! 🙂

Merci, merci, merci !

Joyeusement,

Nadège COMPPER

P.S. Je partage avec toi une musique qui me représente très bien et qui m’a bercée pendant ma jeunesse. Debussy et le piano. Merci à ma mère de m’avoir permis de connaître ce bel instrument.

%d blogueurs aiment cette page :