« Le but de la vie est de vivre sa vie ».

Nadège COMPPER.

Etonnamment, cette citation est de moi. Tu ne la trouveras pas sur Google, pas encore. Maintenant oui. 🙂 Evidence ?

A 56 ans, après de longues années d’errance (certains qui me connaissent et m’ont vue par-ci par-là, errant dans les réunions de réseautage, quelques formations aussi, sans jamais me poser quelque part, comprendront mes propos… ), J’arrive enfin au bout de ce tunnel.

Cependant, je n’ai pas perdu de temps. A rencontrer les autres, à se confronter, de pitch en pitch, de mal-aises en mal-aises, mais aussi de joies en joies, on finit par se rencontrer…

« Le but de la vie est de vivre sa vie ». Cela signifie que si l’on laissait à l’enfant le droit de grandir tel qu’il est formaté au plus profond de lui-même, à sa sortie d’usine, au lieu de vouloir le tordre et de le transformer en OGM, à coups de cris, de brimades, d’abus de toutes sortes, et j’en passe, il s’épanouirait et serait très heureux très vite, car il ferait ce qu’il est censé faire. Et sa vie joyeuse servirait le bien de la communauté.
Cependant, je sais aussi que tout est parfait et que les aventures d’une quête permettent au héros de grandir au moment où il se découvre et découvre la vie, les perles de la vie.

Tant que je croyais que j’étais ici pour soigner, pour éduquer, pour coacher, pour aider, je me perdais. Tous ces personnages faisaient partie de moi mais n’étaient pas moi.

Et si je n’étais « qu’une » fleur, poussée sur le chemin, destinée à flétrir mais au long de sa courte destinée, même si aucun promeneur ne passait pour l’admirer, elle avait vécu sa vie et déployé ses pétales, diffusé son parfum, nourri les abeilles et les papillons, et surtout, si en mourant, elle avait rendu à la Terre ce qu’elle lui avait donné, pour ensuite poursuivre son chemin sur un autre plan, poursuivre le but de sa vie, vivre sa vie éternelle dans d’autres aventures, jusqu’au bout incommensurable et infini…

Vis ta vie et au passage, attrape les perles de ta vie. Na’Sara LIGHT.

P.S. Au long de mon parcours, j’ai créé un jeu qui stimule la joie, le jeu 3 Your Mind. Soutiens mon projet en cliquant sur le lien ci-dessous. Merci ! 🙂

Merci, merci, merci !

Joyeusement,

Nadège COMPPER

P.S. Je partage avec toi une musique qui me représente très bien et qui m’a bercée pendant ma jeunesse. Debussy et le piano. Merci à ma mère de m’avoir permis de connaître ce bel instrument.

Bonjour toi ! Comment vas-tu ?

Jour 2 de mon challenge pour le lancement de ma campagne Ulule pour mon jeu 3 Your Mind !

Une nouvelle contribution est née et je t’explique aussi pourquoi il faut arrêter de blâmer le bon Dieu !

3 Your Mind, libère ton esprit, libère ta vie !

Si tu as raté le jour 1, voici la vidéo. C’était dans un décor naturel et avec ma caméra. Sur zoom, on dirait que j’ai mis un filtre mais non ! 🙂

A demain, et encore un grand merci !

Nadège

Comment ça va bien? Comme d’habitude, je reviens vers toi pour développer le slogan de mon jeu 3 Your Mind : libère ton esprit, libère ta vie !

Connais-tu l’expérience de Milgram ? Sinon, regarde la vidéo suivante, c’est assez édifiant.

Les 62% de personnes dont on parle dans la vidéo n’avaient certes pas l’esprit libre.

Ce que cette courte vidéo ne dit pas (mais tu peux trouver d’autres sources plus détaillées), c’est que les personnes qui participaient recevaient une petite somme d’argent. Est-ce que cet élément de l’expérience a été fatal dans leur implication ? Trop souvent, l’argent fait perdre la tête aux gens et ils en oublient leurs valeurs humaines. Tu verras aussi, en fouillant plus avant, que cette expérience elle-même et ses résultats sont controversés. Milgram en aurait profité pour se faire une réputation et n’aurait pas tout mis à jour parce qu’il serait allé… trop loin. Tiens, ça me rappelle quelque chose !

Je t’ai déjà raconté la trêve de Noël n’est-ce pas ? Non ? Eh bien, ce sera pour une prochaine fois car ces sujets me passionnent, vraiment. Il faut éduquer les gens et leur donner de la bonne matière pour qu’ils puissent faire de bons choix conscients. Qu’en penses-tu ?

Lorsque tu joueras au jeu 3 Your Mind, tu verras que les règles ont été conçues de manière à aider les participants à se brancher sur leurs meilleures valeurs (compassion, empathie, solidarité, etc.).

C’est ma façon de changer le monde :

Changeons le monde ensemble, une pensée après l’autre.

On continue d’en parler bientôt ! D’ici là, prends soin de toi. Je vais faire une pause « blog » pour avancer dans le projet, tout de même ! 🙂

Nadège.

%d blogueurs aiment cette page :