AVERTISSEMENT : Cet article n’est pas pour toutes les oreilles. On ne voit aucune image sensible mais on entend le témoignage d’un homme sincère qui a risqué sa vie, vu et vécu des choses atroces, jusque dans son corps, et qui finalement, a osé dire une partie de ce qu’il a vécu pour que la lumière puisse prendre toute sa place.

Photo de Hakan Erenler sur Pexels.com

En tant que coach de joie, c’est ce que je m’évertue à dire. Si chacun allumait sa petite lumière, son étincelle de joie, que se passerait-il ?

« Assurez-vous de suivre l’argent et vous découvrirez la vérité ».

Sur ce blog consacré à la joie, Je la partage avec vous car même si les sujets abordés semblent très sombres, lorsque je suis arrivée au bout, j’ai ressenti de la joie ! Je n’ai pas de résonance avec ce qu’il raconte, surtout en ce moment, car en se focalisant sur la joie comme je le fais depuis des années, on se remplit de lumière. Il faut aussi être capable de regarder réellement son côté obscur pour s’en délivrer. C’est finalement ce qui est arrivé à cet homme, Ronald Bernhard.

Si vous aviez encore quelques doutes, oui, finalement, même au plus sombre des temps, on peut retrouver le chemin de la joie et de la lumière et comme le dit cet homme, cela pourrait même arriver en un claquement de doigts. C’est merveilleux !

La phrase que l’on voit dans cette miniature, je l’ai entendue il y a quelques jours de la bouche de Foster Gamble, réalisateur du film Thrive (1 et 2). Lui et sa femme sont des personnes merveilleuses et lui et son équipe font un travail immense pour que notre Terre se retrouve en de meilleures mains, et que notre vie soit joyeuse et prospère.

J’ai créé le Club La Joie du Succès, et je vous ai offert le niveau Etincelle de mon cours « je choisis la joie, j’optimise ma vie », car c’est définitivement le meilleur chemin qui existe pour changer le monde et apporter votre lumière dans toute cette obscurité.

Plus le temps passe, et plus je me sens forte et confiante pour l’avenir. C’est surtout parce que je me base sur de solides connaissances spirituelles et que je me focalise sur la joie ! Je suis disponible pour être votre coach de joie car c’est une compétence fondamentale à acquérir, surtout en ce moment !

Et vous, vous nous rejoignez ? Nous développons, partageons et diffusons la joie en nous et autour de nous, c’est génial !

Nadège Compper

PS. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette homme courageux qui avait fini par retrouver sa conscience, voici le début d’un article qui date d’il y a trois ans : « Ronald Bernard, le banquier néerlandais d’élite qui a exposé l’industrie financière Illuminati dans une série d’entrevues télévisées, a été retrouvé mort en Floride. Il avait 61 ans. »

C’est vous dire combien son témoignage a de la valeur et combien il faut écouter ses conseils : aller vers la lumière est la meilleure manière de gagner contre ce qu’il a dévoilé. Je n’ai aucun souci pour lui car il a fait preuve d’un grand courage et nous a aidés à nous réveiller. Merci Ronald.

Lorsque j’étais jeune, j’écoutais souvent Yves CALVI à la radio et plus tard à la télévision. J’avoue que depuis quelques années, je me suis détachée des débats politiques car c’est dans mon évolution personnelle et spirituelle. En tous cas, j’aime bien ce journaliste qui montre toujours beaucoup d’intelligence et d’ouverture dans sa démarche. Alors, lorsque j’entends cette interview du Pr Toubiana que l’on n’a pas suffisamment entendu depuis le début de la crise sanitaire, je suis ravie ! J’aime beaucoup le sujet de la respiration aussi, donc l’avis de ce professeur m’intéresse particulièrement.

Photo de VisionPic .net sur Pexels.com

Il était temps que les journalistes français prennent cette affaire au sérieux et écoutent les vrais spécialistes. D’ailleurs, même ceux qui disaient des choses aberrantes commencent à retourner leur veste (comme le Dr Blachier).

Si mon intuition est bonne, je crois que le Pr Toubiana interviendra dans le film « Hold up » que j’attends avec impatience, car cela mettra définitivement tout cela en lumière.

« Je n’ai pas d’autre intérêt que de dire les incohérences que je vois depuis maintenant 6 mois ». Pr Toubiana.

C’est un fait : il n’y a pas de seconde vague car les personnes testées ne sont pour la plupart pas contagieuses (détails dans la vidéo). Et :

« S’il n’y a pas de seconde vague, tout le reste tombe ».

Par contre, la peur et le stress généré ne nous aident pas à garder le moral ni à booster notre système immunitaire et de cela, on ne nous parle pas du tout dans les médias.

Notre gouvernement serait-il si peu informé ou si mal informé ? Alors pourquoi nous imposer le masque, enfants et adultes compris, à l’intérieur et à l’extérieur et même nous imposer un couvre-feu et déployer une armada de policiers dans les rues pour nous poser des contraventions voire même nous trainer par terre et nous embarquer au poste de police, comme si nous étions en guerre, sans compter les frais énormes que cela engendre (chômage, coût des masques, des tests, etc.) ? C’est vrai que le « Président des français » l’a dit dès le départ : « Nous sommes en guerre ». Mais contre quoi, contre qui ? Serait-ce contre… nous ?

Serions-nous en guerre contre un ennemi inconnu du grand public ? Et « Nous », c’est qui exactement ?

Parlons-nous vraiment d’une maladie pour laquelle il existe des traitements connus et efficaces, comme l’affirme le Pr Raoult et bien d’autres, ou s’agit-il d’autre chose ?

A l’instar de Bernard Henri Levy, nous pouvons nous poser quelques questions philosophiques :

« La manière dont on crée la peur, la manière dont on se fait peur, la manière dont on cède à la peur, la manière dont on mélange tout. Il y a là quelque chose de terriblement malsain. (…) Je pense que couvre-feu, c’est une erreur parce que une épidémie, ce n’est pas une guerre. » Bernard-Henri Lévy

En tant qu’enseignante dans une école Supérieure de Design et de Graphisme, j’enseigne à mes étudiants qu’il faut se poser des questions et surtout la question « pourquoi », qui est primordiale pour garder son sens critique. C’est aussi ce que je vous préconise sur ce blog.

Comme vous le savez, depuis jeudi dernier, certains ministres français sont sous le coup d’une enquête judiciaire et ces enquêtes sur la gestion de la crise sanitaire sont menées à un niveau international, avec pour chef d’accusation : « crimes contre l’humanité« . Donc, soyons patients car la vérité ressort toujours.

D’où le titre de cet article : « Respirez joyeusement, vous êtes libres » !

Je vous invite encore une fois à vous réjouir d’avance et vous gorger d’une bonne dose d’optimisme en regardant le film Thrive II (disponible avec des sous-titres en français).

Et si vous souhaitez développer votre joie, la partager et la diffuser en vous et autour de vous, rejoignez le Club La Joie du Succès, nous serons très heureux de vous y voir !

Prenez soin de vous et restez dans la joie car c’est comme cela que l’on crée la réalité ; tout simplement en la choisissant !

Nadège Compper

Je crois fermement que la vérité est plus forte que le mensonge et que tout mensonge finit par sortir au grand jour. Et ce moment-là nous apporte un grand bol d’air.

Comment je le sais ?

Je me souviens très bien de la dernière fois où j’ai menti. C’était il y a longtemps, je n’avais pas encore d’enfant et le mien a 21 ans et c’était avant mon mariage. Mais ce qui est arrivé à fini par me convaincre définitivement, alors que je me faisais quelques réflexions sur les suites à donner à ce comportement dangereux. J’avais fait une belle tarte aux pruneaux, je crois, à la façon basque, et j’avais acheté de la pâte sablée au supermarché. Je ne sais plus pourquoi, mais lorsque les convives m’ont demandé si c’était moi qui avais fait la pâte, j’avais répondu que « oui ». Cela ne se voyait pas puisque j’avais enlevé le papier et déposé la pâte directement sur le moule. La tarte était réussie et j’étais une excellente pâtissière. Ce n’était qu’un petit mensonge…

Je ne mentais pas beaucoup d’ordinaire, mais ce soir-là, je pense avoir pêché par orgueil, manque d’authenticité, gêne… Et… quelques heures plus tard, l’invitée est allée jeter quelque chose dans la poubelle où trônait le papier de la pâte achetée toute prête et l’emballage aussi. Bien sûr qu’elle l’a vu ! Après, trou noir, je ne me souviens plus de rien, tant je devais être gênée par mon mensonge. Ce fut, d’aussi loin que je m’en souvienne, la dernière fois où j’ai menti consciemment.

J’ai su que le mensonge n’était pas pour moi : trop compliqué à gérer comparé à l’authenticité où l’on a juste à être soi-même et à dire la stricte vérité !!! C’est aussi bien plus simple d’être joyeux lorsque l’on n’est pas ligoté par des mensonges.

Tout cela pour vous dire que la vérité est en train de sortir et que même ceux qui clamaient haut et fort certaines contre-vérités concernant la crise sanitaire, alors que toutes les courbes disaient le contraire, commencent à se « poser des questions »… Je comprends tout à fait, et je pense que si quelqu’un se repent tôt ou tard, quoi qu’il ait fait, c’est une bonne chose. « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre », a dit le sage Jésus.

Alors, qu’a dit, aujourd’hui même, le Dr Blanchier, qui était jusqu’ici l’adversaire des Pr Toussaint, Perronne et co (ci-dessous, une vidéo où l’on peut observer leurs échanges houleux) ?

Et ce matin sur LCI. D’abord, le journaliste rappelle le constat :

« Pour la première fois en Europe, le seuil symbolique des 30.000 nouveaux cas en 24 heures a été franchi jeudi soir en France. Martin Blachier a reconnu être « très surpris » par l’explosion soudaine des contaminations quotidiennes observée depuis le début du mois d’octobre. Source LCI, 16 oct. 13:29 – Y.R (voir la vidéo sur le site).

Mais, dit l’article, chez les experts, ces données interrogent. « Cela fait trois jours qu’on fait travailler nos équipes sur ces chiffres parce qu’on est très très très surpris (…) « Depuis début octobre, on a un phénomène très particulier qui concerne l’intégralité des régions et des départements de France. On a une espèce d’explosion du nombre de cas, et c’est très difficile à expliquer. Ce n’est pas mis en corrélation avec le nombre de nouvelles visites aux urgences. On a écrit à Santé publique France de manière indirecte pour leur demander des précisions. On commence à se demander, je vous le dis en toute franchise, on a regardé sous toutes les coutures, si ces chiffres sont réels. C’est très étrange ce qu’il se passe. »

« Cela fait trois jours qu’on fait travailler nos équipes sur ces chiffres parce qu’on est très très très surpris« , (…) « Depuis début Octobre, on a un phénomène très particulier qui concerne l’intégralité des régions et des départements de France. On a un espèce d’explosion du nombre de cas, et c’est très difficile à expliquer. Ce n’est pas mis en corrélation avec le nombre de nouvelles visites aux urgences. On a écrit à Santé publique France de manière indirecte pour leur demander des précisions. On commence à se demander, je vous le dis en toute franchise, on a regardé sous toutes les coutures, si ces chiffres sont réels. C’est très étrange ce qu’il se passe. »

C’est totalement décorrélé de toutes les autres courbes

Martin Blachier, épidémiologiste

Pour une fois, le Dr Blachier reconnaît que les chiffres sont « totalement décorrélés de toutes les autres courbes » avec une explosion dans des territoires différents« On retrouve le même phénomène sur tous les départements, ça concerne toutes les classes d’âge. Il y a un phénomène systémique dans ces données qui est très particulier. (…) On se demande s’il n’y a pas tout simplement un problème, un bug, avec ces données » (…) « On se pose des questions depuis une à deux semaines sur ces chiffres-là. Je ne dis pas qu’ils sont à remettre en question. On observe quelque chose de bizarre, on est en train de les étudier. Il faut les regarder à deux fois. Ce sont ces chiffres qui ont un peu affolé tout le monde.« 

« On entend partout les gens à hôpital dire qu’ils s’attendent à une avalanche de patients sur la base de ces chiffres-là. On verra si ça se vérifie » (…) »Soit on a une explosion de la circulation virale depuis quinze jours sur tout le territoire, alors qu’il semblait qu’elle était hétérogène, soit il y a vraiment un bug dans les données depuis début octobre. Ça arrive parfois, et là il est particulièrement important de vérifier ces données-là.« 

Ce sont des choses qui ont été dites et redites à plusieurs reprises par les médecins dont je vous ai parlé dans plusieurs articles. Et enfin, ce monsieur, qui apparemment serait victime de conflits d’intérêts, commence à changer son fusil d’épaule. Juste après la perquisition faite chez les ministres hier. Corrélation ou pas ? Là encore, nous le verrons bien par la suite.

En attendant, je vous invite encore une fois à visionner le film Thrive II qui nous montre les capacités gigantesques de notre humanité à venir : santé, prospérité, solidarité, énergie libre, tout pour notre joie !

Le meilleur est à venir, c’est certain. D’ailleurs, il est temps que l’on passe à autre chose, que l’on sorte de ce climat anxiogène et qu’on s’amuse, il est temps de s’en donner la permission, qu’en pensez-vous ?

Nadège Compper

%d blogueurs aiment cette page :