Lorsque j’étais jeune, j’écoutais souvent Yves CALVI à la radio et plus tard à la télévision. J’avoue que depuis quelques années, je me suis détachée des débats politiques car c’est dans mon évolution personnelle et spirituelle. En tous cas, j’aime bien ce journaliste qui montre toujours beaucoup d’intelligence et d’ouverture dans sa démarche. Alors, lorsque j’entends cette interview du Pr Toubiana que l’on n’a pas suffisamment entendu depuis le début de la crise sanitaire, je suis ravie ! J’aime beaucoup le sujet de la respiration aussi, donc l’avis de ce professeur m’intéresse particulièrement.

Photo de VisionPic .net sur Pexels.com

Il était temps que les journalistes français prennent cette affaire au sérieux et écoutent les vrais spécialistes. D’ailleurs, même ceux qui disaient des choses aberrantes commencent à retourner leur veste (comme le Dr Blachier).

Si mon intuition est bonne, je crois que le Pr Toubiana interviendra dans le film « Hold up » que j’attends avec impatience, car cela mettra définitivement tout cela en lumière.

« Je n’ai pas d’autre intérêt que de dire les incohérences que je vois depuis maintenant 6 mois ». Pr Toubiana.

C’est un fait : il n’y a pas de seconde vague car les personnes testées ne sont pour la plupart pas contagieuses (détails dans la vidéo). Et :

« S’il n’y a pas de seconde vague, tout le reste tombe ».

Par contre, la peur et le stress généré ne nous aident pas à garder le moral ni à booster notre système immunitaire et de cela, on ne nous parle pas du tout dans les médias.

Notre gouvernement serait-il si peu informé ou si mal informé ? Alors pourquoi nous imposer le masque, enfants et adultes compris, à l’intérieur et à l’extérieur et même nous imposer un couvre-feu et déployer une armada de policiers dans les rues pour nous poser des contraventions voire même nous trainer par terre et nous embarquer au poste de police, comme si nous étions en guerre, sans compter les frais énormes que cela engendre (chômage, coût des masques, des tests, etc.) ? C’est vrai que le « Président des français » l’a dit dès le départ : « Nous sommes en guerre ». Mais contre quoi, contre qui ? Serait-ce contre… nous ?

Serions-nous en guerre contre un ennemi inconnu du grand public ? Et « Nous », c’est qui exactement ?

Parlons-nous vraiment d’une maladie pour laquelle il existe des traitements connus et efficaces, comme l’affirme le Pr Raoult et bien d’autres, ou s’agit-il d’autre chose ?

A l’instar de Bernard Henri Levy, nous pouvons nous poser quelques questions philosophiques :

« La manière dont on crée la peur, la manière dont on se fait peur, la manière dont on cède à la peur, la manière dont on mélange tout. Il y a là quelque chose de terriblement malsain. (…) Je pense que couvre-feu, c’est une erreur parce que une épidémie, ce n’est pas une guerre. » Bernard-Henri Lévy

En tant qu’enseignante dans une école Supérieure de Design et de Graphisme, j’enseigne à mes étudiants qu’il faut se poser des questions et surtout la question « pourquoi », qui est primordiale pour garder son sens critique. C’est aussi ce que je vous préconise sur ce blog.

Comme vous le savez, depuis jeudi dernier, certains ministres français sont sous le coup d’une enquête judiciaire et ces enquêtes sur la gestion de la crise sanitaire sont menées à un niveau international, avec pour chef d’accusation : « crimes contre l’humanité« . Donc, soyons patients car la vérité ressort toujours.

D’où le titre de cet article : « Respirez joyeusement, vous êtes libres » !

Je vous invite encore une fois à vous réjouir d’avance et vous gorger d’une bonne dose d’optimisme en regardant le film Thrive II (disponible avec des sous-titres en français).

Et si vous souhaitez développer votre joie, la partager et la diffuser en vous et autour de vous, rejoignez le Club La Joie du Succès, nous serons très heureux de vous y voir !

Prenez soin de vous et restez dans la joie car c’est comme cela que l’on crée la réalité ; tout simplement en la choisissant !

Nadège Compper

Bonjour, pour ceux qui connaissent l’exercice des petits bonshommes allumettes, et même ceux qui ne le connaissent pas, j’ai eu cette inspiration ce matin, avec l’idée d’une action en masse requise :

Allez sur le site de votre gouvernement, copiez-collez la liste complète du gouvernement, créez un document en format paysage. Copiez la liste à droite, entourez-la, comme pour l’exercice des bonshommes allumettes et nommez l’entité « gouvernement français » (ou belge, ou autre). Le tout sur une seule page pour plus de clarté. Vous pouvez ne mettre que les noms sans les fonctions si vous n’avez pas suffisamment de place. Ces êtres sont des âmes incarnées et vivent leur incarnation, tout comme nous.

Si vous ne savez pas faire ce qui est indiqué précédemment, écrivez les noms à la main ou téléchargez mon document ici (gouvernement français) :

Puis faites le travail pour vous désengager au niveau de tous vos chakras (voir la vidéo de Jacques Martel sur Youtube). Si vous avez besoin de préparer l’exercice par une méditation de compassion, faites-le. A partager abondamment et à utiliser dans l’amour, la compassion et le lâcher prise. La lumière fera le reste.

Cet exercice fait partie des nombreux outils pour développer la joie ! Je vous explique tout cela dans le cadre du Club La joie du Succès. Rien d’ésotérique dans tout cela, car les scientifiques sont tous d’accord : tout est énergie ! Les meilleures transformations se font donc en travaillant sur l’énergie qui a créé les situations et toujours en utilisant l’énergie à bon escient, selon le camp que vous avez choisi.

En parlant d’énergie, parfois nous avons les meilleures intentions, mais nous nous battons « contre » ce que nous n’aimons pas. Ce faisant, nous l’alimentons en énergie. « What you resist persists » disent les anglophones (Ce à quoi vous résistez persiste). C’est pour cela que Mère Térésa voulait bien faire une marche pour la paix mais pas contre la guerre. Donc, attention à ces faits scientifiques et mettez votre énergie où vous désirez qu’elle s’accroisse.

Namaste.

Nadège Compper

P.S. : Ceux qui sont intéressés pour créer un groupe d’intention à Toulouse (en présentiel) ou en visio-conférence, écrivez-moi en MP. Il est important de soutenir NOTRE intention ENSEMBLE.

Bonjour,

il y a quelques années, j’ai réalisé une expérience qui m’a rappelé combien il était important de bien choisir ses pensées et ses émotions, car tout comme les mots ont des conséquences sur le riz, ils ont des conséquences sur nous !

Cette expérience m’a été inspirée après la lecture du livre du Dr EMOTO sur le pouvoir des mots et des vibrations, Les messages cachés de l’eau. Avec l’appui de photos magnifiques, il nous a montré combien les mots influençaient notre structure interne, puisque nous sommes constitués entre 70 et 80% d’eau, selon notre âge.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Je vous invite à regarder mes résultats et à faire vous aussi l’expérience chez vous, pour que vous preniez conscience du pouvoir des mots sur votre corps, mais aussi sur votre entourage et au-delà, sur le monde.

Vous êtes puissants et vous pouvez vous focaliser sur ce que vous voulez au lieu de vous éterniser sur ce que vous ne voulez pas ! Nous avons ce merveilleux pouvoir alors pourquoi pas l’utiliser ?

Vous comprenez pourquoi j’ai choisi la joie et, avec l’adhésion à mon Club La Joie du Succès, je vous offre mon cours complet « Je choisis la joie, j’optimise ma vie », plus tout un tas de bonus, afin que vous puissiez vous focaliser sur cette belle énergie d’amour et de guérison.

Je vous souhaite de continuer à développer la joie en vous et autour de vous.

A très bientôt !

Nadège Compper

%d blogueurs aiment cette page :