Les clés de la communication bienveillante dès l’Antiquité

« Dans les gymnases, l’adversaire nous a égratigné avec les ongles ou, en nous attaquant, frappant d’un coup de tête. Cependant, nous ne montrons ni ressentiment ni fureur et ne nous défions pas désormais de lui comme d’un traître; nous nous mettons simplement en garde, sans voir en lui un ennemi, ni le tenir en suspicion, et nous lui conservons notre bienveillance en parant ses coups. Qu’il en soit à peu près de même dans les autres circonstances de la vie, comme si nous étions au gymnase, laissons passer souvent les coups qu’on nous porte. Il est toujours possible, je le répète, de les éviter, sans soupçon et sans haine. » Marc Aurèle, Pensées.

Musée Saint-Raymond, CC BY-SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, via Wikimedia Commons

Lorsque l’on lit des pensées aussi sages qui nous viennent de l’antiquité, on peut se demander pourquoi il y a encore tant de problèmes de communication dans le monde ! Je sais que l’appellation « communication bienveillante » ou « non violente » a du succès de nos jours, mais comme le dit un autre sage, l’Ecclésiaste, il n’y rien de nouveau sous le soleil ! Tout cela, ce n’est que de la terminologie. Il s’agit surtout d’un stade de maturité et de maturation psychologique individuel et collectif.

Et vous, comment agissez-vous ou réagissez-vous lorsque vous vous sentez agressé ? Savez-vous pourquoi vous vous sentez agressé ? Car souvent, la personne n’a pas vraiment voulu le faire, mais c’est uniquement votre interprétation qui a rendu la situation délicate. Si vous n’apprenez pas à agir comme le préconise Marc Aurèle, vous avez peut-être souvent des interactions difficiles avec les autres.

Prenez un moment pour faire le point !

Selon la loi d’attraction, qui fait partie des principes du succès, si certaines choses arrivent trop souvent dans notre vie, on peut se demander dans quelle mesure nous attirons ce genre d’expérience. Ces interactions plus ou moins conflictuelles nous permettent de faire le point sur nous-même et ainsi, de progresser, au lieu de nous enliser. Souvent, très souvent, cela vient d’abord d’une mésestime de soi. C’est aussi vrai pour ceux qui semblent avoir trop de confiance que ceux qui semblent en manquer.

Communiquer avec J.O.I.E., c’est savoir pratiquer ce type de communication : conscience, bienveillance et hauteur (ou détachement). Cela permet de communiquer avec maturité, fluidité, légèreté et joie !

Photo de fauxels sur Pexels.com

Vous l’aurez compris, désormais, pour réunir tous mes centres d’intérêt, et parce que, plus que jamais, nous continuerons à avoir besoin les uns des autres, je vais poursuivre mes communications sur la communication avec J.O.I.E. !

Je vous invite de nouveau à nous rejoindre au Club La Joie du Succès, pour bénéficier du cours en ligne sur la joie, qui renforce surtout nos relations avec nous-mêmes, et bien d’autres interactions joyeuses et enrichissantes !

Et souvenez-vous que votre première séance de coaching à distance d’une demi-heure vous est offerte avec joie ! Faisons donc connaissance ! Vous n’avez plus qu’à utiliser le formulaire de contact ci-dessous :

A très bientôt,

Nadège COMPPER

Pour commenter, discuter, c'est ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :