Quand Amour rime avec Réussite…1)

sunset in heart hands

J’aimerais partager avec vous le premier chapitre de mon livre « Les secrets de la réussite scolaire », chapitre que j’avais déjà partagé sur mon premier blog éponyme, avant même l’édition du livre -qui est en fait une auto-édition simplifiée que je n’ai toujours pas rentabilisée faute de moyens et de publicité, mais il faut savoir ce que l’on veut et ne pas s’arrêter aux obstacles !

Si l’on en croit l’avis des lecteurs et lectrices qui ont bien voulu me le donner (cf. « Les secrets de la réussite scolaire« ), j’ai eu raison de le faire !

Si l’amour seul ne suffit pas, il contribue grandement à la réussite, quand on s’applique à pratiquer le véritable amour dont je vais détailler les qualités essentielles ci-après.  C’est bien la raison pour laquelle le mot AMOUR est le premier de mon abécédaire !

Je me rappelle avoir beaucoup hésité à écrire ce chapitre mais il devenait de plus en plus évident que cet aspect devrait retrouver sa juste place et que je me devais d’en parler, à mes risques et périls… Evidemment, parler de « spiritualité » (même laïque) et d »amour » dans un livre sur la réussite scolaire, c’est casse-gueule… 😉

Pourtant… L’amour est une force qui permet d’aborder toutes les difficultés avec plus de sérénité, tout en trouvant des solutions qui nous font aller de l’avant. Si vous enlevez le coeur, le corps ne peut pas fonctionner et il en va de même pour notre société !

C’est aussi avec amour que je tente de recevoir les personnes qui me font confiance (enfants et parents compris).

Deepak CHOPRA, qui est en quelque sorte mon mentor, a une phrase merveilleuse qui m’aide beaucoup :

« Quoi qu’il arrive, je reste profondément calme et je me sens infiniment béni(e) ». Aimée, tout simplement…

AMOUR. Aimez-vous les uns les autres.

Je commencerai donc par ce mot, car je pense que tout ce qui est fait avec amour a toujours meilleur goût. N’oubliez donc pas d’assaisonner d’amour toutes vos actions en vue de faire progresser votre enfant et votre vie en général.

Mais un parent plein d’amour est parfois un parent maladroit, surtout quand il s’agit d’objectifs scolaires à réaliser. La psychologue Claude HALMOS, a  intitulé un de ses livres « Pourquoi l’amour ne suffit pas » ; permettez-moi de dire a contrario que si l’on redonne ses qualités intrinsèques et puissantes à l’amour, il suffirait amplement à atteindre notre objectif de réussite !

Nous allons donc essayer d’apprendre comment votre amour peut aider votre enfant à mieux lire et à mieux travailler en général, tout en le rendant heureux. Si vous le permettez, je vais m’inspirer d’un texte très ancien qui parle très bien de l’amour :

L’amour pardonne tout. D’ores et déjà, excusez les erreurs de votre enfant, mais aussi les vôtres, car tout le monde en a fait ou en fait tous les jours. L’essentiel est d’avoir de bonnes intentions et cela évite de s’énerver et de se culpabiliser inutilement. Pardonnez-lui ses erreurs (et les vôtres), en essayant de les comprendre ensemble pour qu’elles vous aident à progresser.

L’amour supporte tout. Supporter, ici, doit être compris comme soutenir et aider. Par exemple, en lecture, si votre enfant bute sur un mot, au lieu de lui dire de recommencer et de vous buter vous aussi, pourquoi ne pas lire cette difficulté à sa place et passer à la suite du texte ? Ce sera sans doute plus agréable qu’un affrontement bégayant et stérile. L’enfant se sentira compris, soutenu, aidé et passera à la suite plus sereinement. L’exemple vaut pour tous les apprentissages de la vie. Soyez un soutien pour votre enfant qui apprend à grandir dans tous les domaines de sa vie.

L’amour est généreux. Donner à un enfant, c’est d’abord donner de son temps et de son écoute. L’enfant aura toujours plus besoin de cela que de choses matérielles. C’est par exemple jouer le plus souvent possible avec votre enfant dès son plus jeune âge. Les jeux de société rapprochent les personnes et favorisent énormément de choses (communication, langage, règles de vie en société, connaissances, etc.).

Dans le domaine du scolaire, être généreux, ce sera par exemple lire pour votre enfant, même et surtout pendant ses premiers apprentissages. Au début, l’enfant devient lecteur mais ne l’est pas encore. Il ne sait pas encore lire couramment et il a encore besoin que vous le souteniez, il a encore besoin de ces moments de partage et de plaisir où vous lui racontez des histoires, où vous lisez un magazine ensemble, etc. Tant qu’il n’est pas à l’aise, soutenez-le, accompagnez ses premiers pas, exactement comme vous l’avez fait pour la marche ! Vous pouvez même continuer à lire des histoires à vos enfants plus grands. Moi-même, j’ai souvent eu plaisir à écouter des histoires à la radio !

Soyez généreux de votre personne, et bien que ce ne soit pas le but recherché, vous recevrez d’autant plus que vous aurez donné avec qualité !

L’amour ne regarde pas son propre intérêt. Sans aller jusqu’à oublier vos propres désirs et besoins, sachez évaluer ce qui est bon pour votre enfant, avant tout, même si ce choix vous impose quelques contraintes…

Quelques petits sacrifices, vous le verrez, influencent grandement la qualité de communication que vous aurez avec votre enfant. Si vos sacrifices sont faits avec amour, ils ne devraient pas vous frustrer et ils vous apporteront beaucoup (ex. regarder mon feuilleton préféré ou jouer avec lui ? Faire un gâteau avec lui, au risque d’aller moins vite, d’en mettre partout, ou partager avec lui ce moment riche d’apprentissages ?).

Les sacrifices que l’on fait pour ses enfants, s’ils sont faits avec amour et respect de chacun, s’avèrent enrichissants pour toute la famille.

Un autre aspect de cet amour désintéressé, est le fait qu’il faut toujours avoir en tête que l’enfant doit grandir, s’épanouir et devenir autonome. Les parents doivent savoir éduquer leur enfant dans ce sens, leur apprendre pour qu’ensuite, ils sachent se débrouiller seuls. On ne fait pas son enfant pour soi-même. Aussi, quand vous hésitez à être autoritaire, ou du moins à exiger quelque chose de vos enfants, demandez-vous ce qu’il ferait sans vous, plus tard, dans la même situation. Si vous ne leur apprenez pas à devenir grands et forts, quel avenir leur préparez-vous ? Quel adulte sera votre enfant si vous décidez aujourd’hui ceci ou cela ?

Si vous y réfléchissez bien, et que vous ne regardez pas votre propre intérêt (ex. c’est souvent plus confortable pour le parent de dire « oui » que « non », c’est fort agréable pour soi-même de câliner l’enfant comme un bébé mais doit-il rester un bébé et se comporter comme tel ?) vous saurez prendre la bonne décision.

Je dis cela particulièrement pour les parents qui sont surprotecteurs ou trop laxistes. Reportez-vous à la loi du karma pour comprendre les conséquences à court, moyen et long terme de vos attitudes parentales. »

Ici s’arrête le premier extrait. vous pouvez bien sûr poursuivre votre lecture en lisant le livre ! Les secrets de la réussite scolaire » (Publibook).

Les Secrets Livre

A très bientôt,

Nadège COMPPER. Relaxation holistique.

3 commentaires sur “Quand Amour rime avec Réussite…1)

  1. Pingback: Rions un peu : "Les parents"… | REUSSIR EN BEAUTE

  2. Pingback: Quand Amour rime avec Réussite 3) | REUSSIR EN BEAUTE

  3. Pingback: Quand Amour rime avec Réussite… 2) | REUSSIR EN BEAUTE

Pour commenter, discuter, c'est ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :